Accueil » Les faits : Les indicateurs » Indicateur – Les énergies fossiles

Les énergies fossiles : Les laisser sous terre

Les énergies fossiles sont le cadeau empoisonné dont l’Homme ne sait plus se passer.

Certains humains diront même qu’un “Dieu” les a mises à leur disposition et qu’elles doivent être utilisées, tout comme les arbres. Mais la réalité est que ces ressources sont sur une planète finie et elles sont donc limitées. S’ils allaient plus loin dans leur réflexion, ils pourraient se dire que si un “Dieu” les a mises sous terre, c’était pour permettre à cette planète d’être respirable.

CHARBON, FIOUL, GAZ,  : 12 milliards de tonnes / an !

Le charbon est de loin la pire des énergies

Il est facile à ramasser, l’électricité qui en découle est peu chère à produire, mais il est extrêmement polluant. Les forêts ont été rasées pour creuser le sol et récupérer le charbon. L’origine du charbon vient de la décomposition d’anciennes forêts et de matières organiques emprisonnées sous terre depuis des millions d’années.

Ce combustible est le plus utilisé pour la production électrique sur la planète; il se trouve sur tous les continents de manière homogène. En 2017, 3,768 millions de tonnes ep (équivalent pétrole) ont été extraits, soit une augmentation de 3,2% par an.

Les principaux exportateurs sont : L’Indonésie, l’Australie, la Russie, la Colombie, l’Afrique du Sud, les Etats-Unis, l’Inde, …

Le fioul lourd est un combustible qui n’a pas été dépollué

Son utilisation est très polluante en différentes molécules; la plus connue est le soufre.

Ce fioul est utilisé principalement par les gros moteurs Diesel des navires et dans les centrales thermiques. Il est responsable du réchauffement climatique et des maladies respiratoires humaines. Pour une traversée de l’Atlantique entre les USA et l’Europe, un porte-containers consommera 140 tonnes en carburant léger (pour la zone protégée sur les côtes US) et 1’260 tonnes de fioul lourd jusqu’en Europe qui ne sont pas des zones protégées pour les émanations de soufre : L’étude sur le fioul lourd.

Le stock des énergies fossiles est limité dans un monde limité

L’Homme ira jusqu’au bout de la disponibilité des énergies fossiles. Tant qu’il y en aura, il prendra. Mais, le jour où il n’y en aura plus, ne comptez pas sur la technologie car toute l’Humanité ne pourra pas y avoir accès. La grande majorité sera lésée car elle n’aura pas anticipé ce moment par suffisance ou par croyance. Certains disent même qu’un Dieu mettrait régulièrement à leur disposition des nouveaux gisements d’énergies fossiles.

Dans un monde fini, il est impossible d’avoir des ressources illimitées. A la vitesse de notre consommation, la dernière goutte de pétrole sera extraite dans 50 ans; le gaz a aussi 50 ans de réserve et le charbon encore 100 ans.

A la fin de ce stock qu’on aura entièrement brûlé et envoyé dans l’atmosphère terrestre, on pourra affirmer que la Terre sera devenue une planète hostile par son climat et dangereuse pour les Hommes qui seront encore présents et qui se battront pour se nourrir.

Quelle a été l’évolution de la consommation des énergies fossiles depuis 1850 ?

En 1850, avec 1,4 milliard de personnes, la planète était très vivable et la Nature était très vivante. L’Homme consommait 0,5 Gigatonne d’énergies fossiles, dont 90% de bois pour se chauffer. En 2018, c’est 12 Gigatonnes soit 24 fois plus, alors que nous sommes que 6 fois plus.

On remarque sur le graphique (source infoenergie69) que les technologies ont poussé à la consommation d’énergies fossiles. Par exemple, la télévision a été un vecteur de consommation ou de consommation de masse. A partir de ce moment charnière, la consommation de pétrole s’est envolée. La courbe suit clairement l’évolution de la population mondiale qui ne fait qu’empirer les quantités consommées.

Evolution de la consommation des énergies fossiles dans le monde depuis 1985

 

Depuis quand datent les premières alertes liées au dioxyde de carbone ?

Dans un article publié dans le New Zealand Newspapers du 14 août 1912, il est signalé que les effets de la combustion du charbon auraient un effet très néfaste sur le climat des prochains siècles. Un siècle plus tard, nous confirmons que son analyse était vrai. Pour autant nous savons, mais l’Homme brûle encore du charbon : 2 milliards de tonnes en 1900 et 5,8 milliards en 2018. Les dirigeants politiques comprennent-ils le problème ?

Article de 1912 sur les effets du charbon sur le climat

LA POLLUTION PLUTÔT QUE L’ENVIRONNEMENT

A Jharia, en Inde, les mines de charbon en feu peuvent être plus polluantes que les centrales électriques.

Depuis 100 ans, plusieurs mines sont en combustion permanente et aucun pays n’aide l’Inde pour circonscrire ces feux souterrains. Un bel exemple du laxisme de l’Homme concernant la pollution atmosphérique :

Il n’existe pas d’énergies vertes pour les navires porte-containers ou de tourisme, à part la voile.

Les différentes solutions énumérées dans ce reportage montrent que le fioul propre, le gaz, ou les turbines n’ont pas d’impact positif. La solution est donc de consommer des biens localement :

LE CONSTAT

En 1950

1'800 millions de tonnes d'énergies fossiles étaient consommées.

En 1980

6'200 millions de tonnes d'énergies fossiles étaient consommées.

En 2014

12'000 millions de tonnes d'énergies fossiles étaient consommées.