HUMMING-EARTH : ONG pour le climat.

Humming-Earth est une organisation à but non lucratif de réflexion globale sur les causes des défaillances des écosystèmes dont l’être humain dépend.

Notre objectif est d’informer clairement l’Homme sur l’état de son environnement par des faits et des indicateurs. Ainsi, nous pouvons travailler de manière réaliste en fonction de l’avenir proche qui se dessine. Notre approche est avant tout pragmatique, dans l’action concrète axée sur la pratique et l’expérience.

Nous proposons des axes d’amélioration et nous réalisons des projets concrets en rapport avec le climat, la biodiversité et l’Homme. Ces projets permettront de créer des solutions efficaces, durables et accessibles à tous.

Humming-Earth connecte aussi les usagers avec d’autres entreprises ou organisations spécialistes dans leur domaine et proposant de réelles alternatives. Le changement climatique ou l’extinction des espèces par l’Homme est une réalité mais ce n’est pas une fatalité, nous pouvons inverser la tendance par l’action.

Indicateurs Clés : 03/2020

Des faits scientifiques indiscutables, dont la principale source des données provient de la NASA.

Population humaine

+355% depuis 1900, 7,5 milliards

Graphique_Population_fr_Front_201801(3)

Dioxyde de Carbone

413,03 ppm (partie par million)

Graphique_CO2_fr_201801(13)

Température mondiale

+1,05 °C depuis 1880 (base 0)

Graphique_Temp°C_Front_fr(6)

Glace des pôles

-376 gigatonnes par an (données satellite depuis 2002)

Graphique_Glace_fr_Front(3)

Niveau des mers

+3,5 mm par an (données satellite depuis 1993)

Graphique_NiveauMer_Front_fr(5)

Energies fossiles

12’168 millions de tonnes produits en 2014 (+625% depuis 1950)

Graphique_FossilEnergy_Front_201801(4)

L’Arctique régule notre climat. Il est le premier impacté par la hausse des températures en perdant des gigatonnes de glaces chaque année. Cette courte animation de la NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration) montre l’évolution des glaces perpétuelles, encore présentes fin novembre juste avant l’hiver, depuis 1990. Les glaces éternelles ont quasiment disparu en Arctique, et l’Antarctique emboite le pas :

L’avenir de la planète s’écrit en 4 scénarios. Les efforts des pays n’ayant pas été à la hauteur depuis 30 ans, le seul scénario viable est celui qui est le plus difficile à atteindre. Mais la revue scientifique Nature Climate Change prévient que l’Homme a seulement 1% de chance de réussir ce scénario dans l’état actuel de la prise de conscience. Une société ZÉRO carbone doit se dessiner maintenant (réf t° 0 : ère préindustrielle 1850-1900) :

Comment inverser ces indicateurs ?

Tout le monde peut agir car des solutions simples existent. Elles ne sont pas radicales, mais elles permettent de passer d’un comportement d’excès vers un comportement de raison. Chacun peut les mettre en œuvre ici en 2020, pour inverser la tendance rapidement dès 2025 :

SE LIMITER A 1 ENFANT PAR HOMME ou FEMME

ARRÊTER L’ABATTAGE DES ARBRES et des MASSIFS

STOPPER L’UTILISATION DES ÉNERGIES FOSSILES

INTERDIRE LA PÊCHE HAUTURIÈRE

ACHETER DES PRODUITS CULTIVÉS OU FABRIQUÉS PRÈS DE CHEZ VOUS

ZÉRO PHYTO (PESTICIDE / FONGICIDE / HERBICIDE) et OGM

RAMASSER, TRIER, CONSIGNER et FILTRER LES DÉCHETS

SUPPRIMER LA VIANDE BOVINE et LES SUCRES. MANGER DE SAISON

Ces 8 actions auront déjà permis de :

REVITALISER LES ÉCOSYSTÈMES SUR LES TERRES ET EN MER

MIEUX RESPIRER

RALENTIR LA HAUSSE DES TEMPERATURES

AUGMENTER LA QUALITÉ NUTRITIVE DE NOS ALIMENTS

3 axes principaux sur lesquels agir immédiatement et sans délais :

1. L’ATMOSPHÈRE, supprimer le maximum de gaz à effet de serre :

  • Fermer toutes les centrales électriques à flamme (charbon, fioul, gaz) ;
  • Eteindre tous les feux de mine et de forêt ;
  • Interdire le fioul lourd pour les navires ;
  • Interdire l’usage des cheminées et le brûlage des coupes de branchages ;
  • Interdire l’élevage des bovins pour la viande.
  • Pour couvrir la demande électrique :
    • Ouvrir exclusivement des centrales électriques sûres et à énergie constante : Le nucléaire à onde progressive (TWR) peut utiliser durant 200 ans les déchets nucléaires des centrales actuelles (zéro émission de CO2 et utilise peu de surface foncière).
  • Pour diminuer le tourisme de masse :
    • Surtaxer fortement le trafic aérien et le kérosène pour revenir au trafic de 1980. Si cela ne suffit pas, imposer des quotas ;
    • Développer le tourisme de proximité.
  • Pour atténuer la pollution des transports quotidiens :
    • Rendre gratuit les transports urbains des villes et des métropoles ;
    • Obliger les salariés se déplaçant en véhicule (tout type de mode d’énergie) à faire du télétravail si son poste n’impose pas sa présence. De même pour les étudiants d’université ;
    • Inciter financièrement à l’utilisation quotidienne du vélo par la subvention et la création “d’autoroutes à vélo”, comme au Danemark ;
    • Supprimer la déduction d’impôt sur les frais kilométriques, et la remplacer par un bonus à ceux qui habitent à moins de 5 km de leur travail ;
    • Acheter des produits cultivés et fabriqués localement, à moins de 1’500 km du lieu de consommation ;
    • Rendre obligatoire le ferroutage pour le fret, si la distance parcourue est supérieure à 300 km (sans livraison sur l’itinéraire).

2. La BIODIVERSITÉ : Libérer la pression humaine sur la Nature :

  • Diminuer la population humaine naturellement en se limitant à 1 enfant par homme ou femme, et atteindre 3,7 milliards dès 2085 ;
  • Interdire l’empiètement urbain sur les terres agricoles dès 2025 ;
  • Interdire l’empiètement agricole sur les forêts dès aujourd’hui ;
  • Interdire tous les produits phytosanitaires chimiques.
  • Pour décroître la population des pays et étaler les naissances :
    • Éduquer les enfants, adolescents et jeunes adultes sur l’importance de la contraception et sur les problèmes liés à la surpopulation ;
    • Les États doivent mettre en place des mesures dès maintenant pour réduire la population dans tous les pays ;
    • Augmenter la durée générationnelle moyenne ;
    • Un homme ou une femme doit se limiter à 1 enfant. Si 2 sont souhaités, les naissances devront être espacées de 5 ans minimum.
  • Pour stopper l’empiétement urbain sur les terres cultivables :
    • Construire en hauteur à la place de logements énergivores ;
    • Chaque habitation doit avoir une surface adéquate au nombre d’habitants dans le logement ;
    • Reforester les talus, sur des bandes comprises entre 3 à 5 mètres, et les parcelles abandonnées.
  • Pour remplacer l’agriculture intensive :
    • Consommer des produits de saison. Les Etats doivent contraindre les grandes surfaces à l’obligation de proposer que des produits locaux et de saison ;
    • L’appellation biologique “BIO” des aliments doit concerner un produit local ;
    • Acheter des produits du marché et sans traitements ;
    • Sanctuariser les forêts.

3. Les OCÉANS : Retenir les déchets des villes et des fleuves qui se dirigent vers la mer :

  • Interdire tous les emballages plastique et les sacs, même réutilisables ;
  • Interdire les principaux produits polluants : cigarettes et alcool.
  • Pour supprimer les emballages, les sacs et les bouteilles en plastique :
    • Ensacher les produits seulement dans des emballages à base de matière carton ou végétale, 100% biodégradable ;
    • Remplacer la bouteille plastique par une bouteille en aluminium, en verre ou compostable ;
    • Consigner toutes les bouteilles et canettes, avec un minimum rendu à la déconsigne de 20 cents.
  • Pour stopper la consommation de cigarettes et d’alcool :
    • Autoriser uniquement les boissons désalcoolisées (moins de 1,2° pour les bières comme pour les vins) ;
    • Interdire la commercialisation des cigarettes tant qu’elles ne sont pas 100% biodégradables sous 3 mois et tant qu’elles sont cancérigènes.

Les derniers rapports :

Plan de transformation de l’économie française par The Shift Project : “Rapport Mai 2020”.

Le dernier rapport Agriculture du GIEC : “Rapport final 2019”.

Le dernier rapport Plastique de la WWF : “Pollution plastique, à qui la faute ?” 2019.

Le dernier rapport Biodiversité de la WWF : “Planète vivante” 2018.

Le dernier rapport Climat du GIEC : “Rapport de synthèse” 2014.

Soutenez les projets Humming-Earth
avec vos dons

0 Projets
initiés par Humming-Earth
0 Organisations
soutenues grâce aux fonds récoltés