Accueil » Les urgences : Les 8 axes d’amélioration » Urgence – Nourriture, viande et sucre

La viande bovine et les sucres

La viande est pour l’Homme chasseur l’aliment par excellence, qui lui donne force et intelligence. Hors au fil du temps la qualité des viandes à largement régressée du fait de l’industrialisation et du rendement imposé. Les animaux sont sélectionnés pour le poids de viande qu’ils produiront et ils seront nourris avec des semences qui optimisera leur rendement. Si ils ont la chance de voir la nature à l’extérieur, ils ne pourront manger que l’herbe disponible dans le champs et éventuellement quelques fleurs. La race animale qui est au centre de la problématique climatique est celle des bovins qui a besoin d’une surface importante pour la culture de leur nourriture et une surface importante pour les mettre en pâturage. La panse des ruminants émet également du gaz à effet de serre très nocif (Méthane CH4) et de part leur respiration ils émettent beaucoup de CO2.

Les sucres sont aussi une source essentielle au problème climatique. Il est utilisé à toutes les sauces par l’industrie, il est présent presque dans tous les aliments sous forme plus ou moins masquée. Le sucre est idéal pour adoucir un goût, pour masquer un mauvais goût ou pour rendre addictif. De nombreux produits pourraient s’en abstenir sans que le consommateur soit vraiment perturbé, mais l’industriel veut mettre toutes les chances de son côté pour que le consommateur aime le produit et qu’il le rachète. D’un point de vue santé, le sucre est une catastrophe dentaire, mentale et de prise de poids pour ceux qui consomment exclusivement des produits industriels. D’un point de vue environnemental il l’est aussi car il n’est pas indispensable à l’Homme et les surfaces agricoles de betteraves ou de canne à sucre n’ont jamais été aussi grandes.

LES OBJECTIFS PRINCIPAUX DE RESTRICTION

  • Interdire l’exploitation des bovins pour la viande et interdiction d’élever en complément d’autres animaux.
  • Les grandes surfaces : Supprimer le rayon boucherie des rayons.
  • Retirer tous les sucres et substituants des sauces ou gâteaux bon marché et des ventes au détail.
  • Interdire la vente de sucres et la fabrication de produits avec des sucres ajoutés ou cachés. Imposer l’alternative de la sève de bouleau ou du Xylitol pour les desserts.
  • Interdire le sucre et substituants pour le café dans les distributeurs à café et dans les cafés.

LES OBJECTIFS PRINCIPAUX DE DÉVELOPPEMENT

  • Remplacer la viande bovine dans l’assiette par des aliments végétaux.
  • 100% des repas doivent être végétariens en cantine scolaire, sans exceptions communautaires.
  • Se convertir à la nourriture végétarienne d’inspiration indienne qui est appréciée de tous.
  • Utiliser les surfaces agricoles anciennement dédiées à nourrir les bovins pour nourrir les Hommes de manière végétarienne.
  • Utiliser les surfaces agricoles anciennement dédiées à la culture du sucre (betteraves et canne à sucre) à la reforestation naturelle et intelligente, qui consiste à laisser la nature reprendre le dessus naturellement et à planter quelques arbres, arbustes et fleurs variées de manière aléatoire (et non en ligne).
  • Nourrir les nourrissons de moins de 6 mois au lait végétal BIO, puis en lait de chèvre BIO.

LE CONSTAT : LA CONSOMMATION DE VIANDES

Les élevages de viandes : Vaches, cochons, poulets, ...

En effet elle est très polluante à cause des rejets de méthane (CH4) dans l’atmosphère. Également, les surfaces agricoles nécessaires pour nourrir ces animaux sont d’environ 50% des surfaces agricoles. L’eau consommée pour créer 1 kilo de viande est de 13’500 litres ! Et 9% des rejets de gaz à effet de serre leurs sont directement lié (selon le GIEC). Si on prend en compte la globalité du cheptel de leur impact par l’utilisation des terres, la déforestation (car il manque de place) et leur respiration, on arrive à 51%, selon le WordlWatch Institute USA (étude ci-dessous).

Etude « Livestock and Climate Change ».

L’impact sur le climat et le CO2 est clair. Toute la chaîne de production doit être prise en compte :

  • La surface de culture pour les céréales destinée au cheptel.
  • La surface de culture destinée au foin.
  • La surface de champs pour le pâturage.
  • La panse des ruminants qui rejette du méthane CH4.
  • L’expiration des animaux qui produit du CO2.
Impact du cheptel sur la pollution GES mondiale

Le FAO (Organisation des Nations-Unies pour l’Alimentation) estime l’impact de l’ensemble du bétail (gros et petit) à 11,8% alors que le WorldWatch Institute à plus de 51%.

Les surfaces agricoles en Ile-de-France par l'Agreste

Quelle est l’affectation des terres ?

Le site de l’Agreste (Ministère de l’Agriculture) montre à quel point les cultures céréalières sont un désastre écologique. Par exemple, la région Val de Loire ou l’Ile-de-France sont devenus un désert de biodiversité avec les cultures céréalières à perte de vue sur TOUTE la région… pour nourrir en majorité les bêtes qui nourriront les Hommes. Les céréales ne pourraient-elles pas nourrir directement les Hommes ?

Quel est l’impact de votre alimentation que vous soyez végan, végétarien ou carnivore ?

Global Foodwatch et L214 ont établi un graphique montrant l’impact en CO2 selon son alimentation. Plus une personne mange de produits animaux plus l’impact en CO2 sera élevé. Un végan aura un impact 15x moindre qu’un carnivore. Le graphique compare votre consommation d’une année à ce qu’elle représente en pollution si vous aviez roulé dans votre voiture.

La surconsommation des viandes est un réel problème mondial, en particulier les viandes rouges qui sont néfastes pour la santé. Le corps humain digère mal cette viande et il est conseillé de préférer des viandes blanches de volailles. Un exemple simple, si vous en mangez trop votre odeur corporelle deviendra mauvaise. Le procédé industriel qui consiste à ajouter des nitrites de sodium sont monnaie courante sur les viandes rouges afin d’améliorer leur conservation et leur aspect rouge vif. La viande rouge et les nitrites sont très favorables pour les maladies comme les cancers (intestin, côlon, estomac, pancréas), des inflammations et des coliques. Plus généralement, la quasi totalité des maladies ou cancers sont causés par la viande animale, car dès qu’un animal est tué pour être mangé, des milliards de bactéries se développent dans sa chaire et elles finiront par vous contaminer.

La viande de boeuf est l’un des plus gros problèmes de l’élevage sur la planète. Elle pollue par les gaz à effet de serre, elle occupe beaucoup de terres et elle consomme beaucoup d’eau. Par rapport à un autre animal le boeuf consomme 15’500 litres pour 1 kg produit alors qu’un cochon aura besoin que de 4’800 litres. Pour assurer un développement durable de la planète l’Homme a un besoin impératif d’aller vers une consommation végétarienne et végan.

Tableau de l'impact d'un repas en équivalent kilomètre automobile.
Le besoin en eau par aliment

QUELQUES VIDÉOS DU PROBLÈME DE LA VIANDE

La culture du soja OGM au Brésil est utilisé pour nourrir l'Homme et les animaux. Quel impact sur l'Amazonie ? Un exploitant explique au survol d'une de ses parcelles "Avant il n'y avait rien ici, seulement de la forêt" :

Pour les adeptes du fastfood et des steaks hachés, cette vidéo de L214 montre la réalité des abattoirs et de la souffrance animale. Attention ces images peuvent choquer les plus sensibles :

LE CONSTAT : LA CONSOMMATION DE SUCRES

Les effets sur le cerveau

Le sucre est un piège pour l’Homme et son cerveau. Dès que du sucre entre en contact avec sa langue, de la dopamine est créée : l’hormone du bonheur ! Un excès de sucre peut donc devenir très néfaste à celui qui ne sait pas se contrôler.

Les effets sur la planète

Le sucre est inutile à bien des égards, il a juste une action de bonheur sur le cerveau et d’adoucir le goût de certains aliments. A part cela il est un fléau pour la santé et pour la planète. Le sucre nécessite des milliers d’hectares de surfaces pour être produit. Autant de surface que les forêts n’ont plus. Les industriels ne vous aiderons pas à arrêter le sucre car le sucre les aides à vendre leurs produits. Seul vous, avez la solution en n’achetant plus leurs produits dont vous êtes en mesure de vous passer.

Les effets sur la santé

L’organe qui aura le premier rôle dans la gestion des sucres est le Pancréas. Son rôle est de réguler le taux de glycémie dans le sang et de s’occuper des fonctions cérébrales. Pour cela, il va créer de l’insuline qui transportera les sucres vers d’autres lieux et sous forme de graisse : les muscles, le foie et dans les tissus adipeux qui est la graisse du corps. Les muscles et le foie sont très vites saturés. Au final, si il y a trop de sucre, les cellules du corps résisteront à l’insuline et le sucre restera dans le sang ! Vos fonctions cérébrales et les connexions entre les cellules du cerveau son altérées. Puis l’excès de sucre dans le sang vous amènera au diabète et à la prise de poids. Parenthèse concernant la prise de poids, du pain blanc (constitué de céréales raffinées) vous fera prendre autant de poids que du sucre ! Votre humeur, elle sera défaillante avec des changements réguliers, de l’anxiété, et du stress. Vous ramenant encore vers le sucre pour satisfaire votre cerveau dans un bonheur illusoir… Un véritable cercle vicieux. Plus tard, vous développerez des maladies neurodégénératives tel que Alzheimer. Contrairement aux idées reçues, ce n’est pas la graisse qui vous fera en prendre, un produit 0% matières grasses n’est qu’un faux argument marketing. Les graisses alimentaires sont bonnes pour le fonctionnement de votre corps et ne vous fait pas prendre de poids. Mais le sucre et les produits avec un indice glycémique (IG) élevé, sont les responsables de vos futurs problèmes ! Pour votre santé, vous devriez acheter des produits 0% sans sucres ajoutés. Vous trouverez ici un tableau avec les indices IG des aliments. A partir de l’indice glycémique de 70, l’aliment est à prendre avec modération : lien. Bien manger commence le jour où on ne mange plus de produits transformés, mais seulement des produits bruts que l’on cuisine. Par exemple, la consommation d’une pomme est plus saine qu’une compote. Car votre corps aura eu que des bons sucres, ainsi qu’un sentiment de satiété qui ne vous fera pas consommer une nouvelle compote. Pour préserver votre santé, ne consommez pas de sucres ajoutés et vous resterez de bonne humeur, vous n’aurez pas de graisses, vous disposerez de neurones en pleine forme, vous éviterez les blessures et les inflammations. Votre graisse corporelle vient des sucres ajoutés dans les produits et non pas de la graisse animale des desserts ou des autres aliments. Vos maladies chroniques viennent aussi des sucres ajoutés, il faut bannir les gourmandises et les plats industriels pour être en bonne santé et avoir un corps résistant.

La responsabilité des GSM comme Carrefour, Auchan, Casino et Leclerc

Comme souvent les centres commerciaux sont les complices de la destructions de la planète ! Par exemple pour les produits sucrés des marques comme M&Ms ou Nutella, le magasin autorisera à la marque d’installer leurs produits dès l’entrée du magasin et au milieu de l’allée. Les enfants et les adultes les moins informés ou les plus sensibles se font avoir par ce type d’action marketing. Peu importe aussi les conséquences sur la planète, les GSM continuent de vendre de la viande rouge sur leurs étalages. Malheureusement cela n’est pas prêt de changer si les consommateurs continuent à acheter ces produits, car le politique n’ira jamais dans ce sens. L’impasse semble bien réelle.

Stand M&Ms dans une grande surface

QUELQUES VIDÉOS DU PROBLÈME DU SUCRE

En trente ans, le nombre d'obèses a doublé pour atteindre 600 millions de personnes sur la planète. Le sucre se transforme en mauvaise graisse dans le corps :

Le trailer de Sugarland par Damon Gameau montre comment votre corps peut être en détresse en 60 jours. Beaucoup de sucres sont cachés dans les aliments :

Qu'est-ce que les sucres ? Une vidéo éducative sur la fabrication des sucres. La conclusion n'est pas heureuse car cette vidéo du CEDUS (l'association du lobby du sucre) vous dit encore de consommer avec modération, mais le consommateur ne choisit pas les doses, c'est l'industrie qui impose les doses dans ses produits :

LES SOLUTIONS

Végétaliser son alimentation

En remplacement de la viande et de la viande rouge en général, il est indispensable de végétaliser son alimentation. Mettez du vert dans votre assiette !

Les enfants sont les premières victimes inconsciente de cette tuerie d’animaux, des maladies qui leurs sont attribuées et du réchauffement climatique induit par les cultures et les élevages.

La viande, et en particulier bovine, n’est pas indispensable à la vie humaine. Elle est juste intéressante financièrement à l’industrie qui tire le lait de la vache (impropre à la consommation humaine), même pendant sa période de grossesse car elle est inséminée tous les 10 mois. Concernant le lait de vache, il est très souvent lié aux cris des nourrissons qui sont intolérants aux protéines de lait de vache, le pédiatre mettra ces cris sur le dos des fameuses coliques !

Vous trouverez plus de détails sur l’optimisation d’une vache ici.

Les indiens ont fait de la vache un animal sacré, il est donc interdit d’y toucher ! Un grand merci à l’hindouisme pour la planète ! Les plats végétariens indiens sont excellents et ils doivent être les alternatives aux plats composés de viandes. Vous trouverez des recettes végétariennes sur ce site (menu-vegetarien.com).

Plat végétarien en Inde avec curry
Le besoin en eau par aliment

Le besoin en eau des aliments est très variable selon ce qu’on produit. Le volume d’eau pour produire 1 kg de viande est énorme pour le boeuf !  (source WaterFootPrint, WWF, L214)

Graphique de la surface de sol nécessaire pour la production d'un aliment

Le besoin en eau des aliments est très variable selon ce qu’on produit. Le volume d’eau pour produire 1 kg de viande est énorme pour le boeuf !  (source WaterFootPrint, WWF, L214)

En résumé, pourquoi la viande bovine est un désastre écologique ?

  • 70% des terres agricoles sont utilisées pour l’élevage.
  • 33% des terres cultivables sont utilisées pour l’alimentation du bétail + 26% pour le pâturage.
  • Sur l’ensemble de la nourriture ingérée par un boeuf :
    • Seul 12,5% de ce que l’animal mange est transformé en viande pour l’Homme.
    • 50,2% est utilisé pour son énergie et sa respiration.
    • 37,3% n’est pas assimilé et est rejeté sous forme de méthane ou de déchets organiques.
  • Le rendement d’un bœuf/vache n’est que de 0,5 t/ha/an contre 10 t/ha/an pour le végétal.
  • La consommation d’eau du bœuf/vache est de 15’000 litres/kg produit contre 900 litres/kg produit pour une pomme de terre.
  • La surface agricole nécessaire pour un bœuf/vache est de 323 m²/kg produit contre 6 m²/ kg produit pour une pomme de terre.
  • Un élevage de poulet émettra 16,5 fois moins de CO2 que pour la production de 1 kg de veau.

Solution simple 1 : Ne plus proposer aux enfants de viande rouge et la remplacer par des aliments végétaux. Prendre l’exemple sur la nourriture indienne.

Solution simple 2 : 80% des repas en cantine doivent être végétariens.

Solution simple 3 : Diminuer par quotas la production de viandes rouges pour atteindre 0 en 2030.

Solution simple 4 : Conserver la fabrication de lait de vache exclusivement pour la fabrication de fromages.

Solution simple 5 : Interdire le lait de vache pour l’alimentation des nourrissons jusqu’à 6 mois en le remplaçant par du végétal BIO, et ensuite du lait de chèvre BIO.

Retrouver le vrai goût des aliments sans ajouter de sucres

Le sucre est un poison qui fait grossir. Pour l’éliminer de votre vie quotidienne, vous pouvez dès maintenant arrêter l’achat de sucres en poudre et de sucre en morceaux ! Cela vous fera des économies et vos enfants vous remercierons pour leurs dents.

Par quoi remplacer le sucre brut ?

Pour un développement durable de la vie sur Terre, il faut mettre en avant les arbres et les forêts. Le bouleau est un arbre décrié par l’aspect allergène de son pollen mais il possède une ressource incroyable qui est sa sève ! Si on tient absolument à donner un goût sucré à notre gâteau, alors le seul remplaçant est la sève de bouleau ou le Xylitol qui est l’écorce du bouleau. Son premier avantage est de boiser la surface de la planète ! Et les autres, c’est qu’ils sont source de vitamine C, Calcium, Magnésium, Cuivre, Zinc, antioxydants, etc.

Le Xylitol un excellent substituant au sucre fabriqué à base d’écorce de bouleau ! Il est très prisé dans les pays nordiques. Sa récolte doit se faire sans abattre l’arbre bien entendu… !

Mais la meilleure solution est de retrouver le vrai goût des aliments sans sucres ajoutés ! Un café, c’est sans sucre !

 

Faut-il continuer à acheter des plats préparés ?

La réponse est non ! Vous pouvez acheter des plats chez votre traiteur qui réalise ses recettes de manières artisanales ! Qui de nous ajoutons du sucre pour un plat ? Pour un dessert il est possible de remplacer le sucre par le Xylitol ou de la sève de bouleau dont on aura fait évaporé partiellement l’eau : explication ici.

 

Solution 1 : Interdire la vente de sucres.

Solution 2 : Interdire tout ajout de sucres dans les aliments, plats ou sauces.

Solution 3 : Autoriser la vente de Xylitol que dans les magasins BIO.

Récolte de la sève de bouleau en Sarthe

La récolte de la sève de bouleau se réalise comme avec l’érable et principalement au Printemps. L’écorce est percée sur 2 cm de profondeur avec un foret de diamètre 6 ou 8 mm selon la taille de la paille en bois ou en fer installée. Les arbres ont un diamètre de tronc d’au minimum 30 cm. Comment récolter la sève ? La réponse ici.

Récolte de l'écorce de bouleau pour le xylitol ou pour fabriquer des objets comme des canots.

Pour la fabrication de Xylitol, l’écorce superficielle est enlevée du bouleau pour large bande. Cette technique est aussi ancestrale pour la fabrication d’objet ou de canots !

LES PRINCIPAUX POLLUEURS

  • Les GSM, Auchan, Carrefour, Leclerc, Casino :

Les GSM ne travaillent pas pour la sauvegarde de la planète ni pour les générations futures :

Les sucres sont un problème de société : ils apportent une fragilité face aux maladies, un problème de surpoids, des problèmes de caries, et de la pollution par la culture de la canne à sucre et des betteraves. Leur irresponsabilité va jusqu’à mettre en entrée des magasins des produits pleins de sucres (tel que M&Ms et Nutella) qui détruisent la santé des enfants et de la planète.

Face à l’évidence de la pollution liée à la “fabrication” de la viande (ou à la tuerie des animaux), les GSM devraient avoir le bon sens de fermer leurs rayons boucherie. Ils sont complices des pollutions et de la destruction de la biodiversité. La pêche hauturière et la commercialisation de produits contenant de l’huile de palme font parti des vices des grandes surfaces.

  • Les industriels de l’agro-alimentaire :

Ils utilisent le sucre pour augmenter la durée de conservation des aliments, pour masquer le mauvais goût et pour donner envie au consommateur de consommer à nouveau.

  • L’Etat qui est soumis aux lobbies :

Les Etats et donc les hommes politiques qui les composent sont absents de l’action. Un Etat va préférer informer et dire “pour votre santé, mangez moins de sucres et sel, bougez plus !”. Le citoyen devient donc le responsable à ce qu’on lui mette sous le nez des produits sucrés ou de la viande. L’Homme n’est pas assez discipliné pour cela. Hors c’est à l’Etat d’interdire aux fabricants et aux GSM la vente de ces produits !

Près de 20’000 lobbyistes travaillent à Bruxelles autour du parlement européen pour influencer les députés… et ça fonctionne !

L’ESSENTIEL DES LIENS UTILES

Mangez végétarien ! Menu-Vegetarien.com.

L’esclavage d’une vache laitière : Lait/insémination/abbatage.

Etude “Livestock and climate change” : World Watch Institude.

Site du ministère de l’Agriculture Agreste : Carte de l’utilisation des territoires (culture, élevage, …)

Site du ministère de l’Agriculture Agreste : Données sur le nombre de têtes de l’espèce bovine ou de la production végétale.

LES RESPONSABILITÉS

Les êtres humains

L’Homme a toujours mangé de la viande suivant sa culture ou son lien de vie. Mais l’industrialisation a mené l’Homme à optimiser ses ressources et le vache et le bœuf ont été les animaux idéals. Cependant, dans un monde à 3,7 milliards d’individus cela pouvait être tenable, mais ce ne l’est plus du tout à 7,5 milliards ! L’Homme doit comprendre qu’à 7,5 milliards il n’est plus possible de manger autant de viande et que la viande bovine laisse la pire empreinte écologique.

Les hommes et les femmes politiques

L’absence de vision et d’anticipation est toujours ce qui caractérise les hommes ou femmes politiques. Et leur sensibilité au lobby, aux promesses d’emploi et de budget font qu’ils sont immobiles et inutiles. Hors sans planète, il n’y aura plus rien pour occuper les Hommes, ils pourront alors se mettre en guerre les uns contre les autres ? Pour la protection d’une filière économique, ils mettront en péril l’ensemble des êtres humains.

DÉCIDEZ-VOUS A MANGER VÉGÉTARIEN ET SAINEMENT

Carte des occupations du sol de l'Agreste

L’OCCUPATION AGRICOLE

Les surfaces agricoles empiètent largement sur les territoires (forêts et biodiversité). 70% des terres agricoles sont consacrées à l’élevage (culture de céréales et pâturage). Certaines régions françaises sont des déserts de biodiversité, tel que la région Val de Loire ou Ile-de-France. Ces régions sont consacrées exclusivement à la culture céréalière pour l’élevage ou l’industrie agro-alimentaire.

Sur les cartes de Agreste, vous pourrez aisément comprendre que si ces terres étaient converties pour l’alimentation des hommes, il resterait 80% de surface pour la biodiversité et les forêts.

Assiette de légume pour végétarien

MANGEZ VÉGÉTARIEN !

La cuisine indienne vous fait rêver ? Pour effectuer un changement radical dans le problème climatique qui est un problème de survie, il est impératif de manger végétarien !

Le site menu-vegetarien.com est bien fait avec des propositions de menu de tradition indienne.

Tableau des indices glycémiques

L’INDICE GLYCÉMIQUE ET LES ALIMENTS

Pour supprimer les sucres, la seule solution est de savoir ce que l’on mange ! Le tableau de l’indice glycémique vous permettra de prendre des bonnes habitudes pour votre santé mais aussi celle de la planète. On est ce que l’on mange.

L’indice glycémique de référence à ne pas dépasser est 70. Tous les aliments au dessus sont à bannir totalement.

0 animaux de l'espèce bovine
en France
0 % des terres agricoles
sont utilisées pour l'élevage
0 kg de sucre / an
consommé par un français