Trombinoscope des députés ayant voté pour le Glyphosate de Monsanto

Lorsque nos élus votent contre l’opinion publique : GLYPHOSATE

mai 29th, 2018 Posted by Produits phytopharmaceutiques 0 comments on “Lorsque nos élus votent contre l’opinion publique : GLYPHOSATE”

L’événement majeur de ce printemps fut le vote de l’interdiction du Glyphosate par le Parlement français, la puissante molécule de Monsanto (BAYER) qui détruit toute vie en une pulvérisation ! Pour ce vote essentiel à la biodiversité, à la santé et la planète, seul 85 députés étaient présents sur 577 (oui ils sont vraiment trop !). Sur les présents, 63 ont été contre l’interdiction, soit 74%.
Or, le Glyphosate est impliqué dans de nombreux cas de cancers. Cela a été prouvé par de très nombreuses études indépendantes. Oui, car de très nombreuses études indiquant le contraire ont été financées par les géants de la chimie afin de brouiller les pistes et de mettre dans le doute les décideurs. Un américain, Dewayne Johnson, a été diagnostiqué en 2014 d’un cancer incurable du système lymphatique. Il était responsable du traitement sur le terrain des écoles proche de San Francisco pour lutter contre les “nuisibles” et ainsi tuer toute “mauvaise herbe”, entre 2012 et 2014. Il a utilisé durant seulement deux années le glyphosate qui est la substance active des produits phares de Monsanto, le RoundUp et le RangerPro. Monsanto a été condamné à payer 289 millions de dollars.

Pourquoi la justice californienne à plaider en sa faveur aussi rapidement ? La loi californienne impose que le procès du plaignant doit se faire avant son décès. Ce procès prouve clairement que ces produits sont dangereux pour la nature comme pour l’Homme. Les députés français sont libres à revoter leur loi qu’ils ont retoqué avec ces nouveaux éléments ! Aujourd’hui plus de 8000 procédures judiciaires sont engagées aux Etats-Unis contre Monsanto (BAYER).

Le 15 septembre 2018, les députés de l’Assemblée Nationale ont de nouveau fait parler d’eux pour le vote en dernière lecture de la loi Alimentation à 4h18 du matin. Cette fois-ci c’est 42 députés qui étaient contre l’interdiction du Glyphosate contre 27 pour, et 3 qui ne savaient pas. Et 505 qui n’étaient pas concernés. Sur les présents, ils n’étaient plus que 58% à être contre cette interdiction qui ferait tellement de bien à la planète ! (ci-joint leur trombinoscope !) Le côté positif est que certains ont changé de camp entre le 1er vote et le dernier, mais cela montre qu’il y a un problème surtout lorsque ce vote tombe encore en pleine nuit.

L’explication a été donnée par Envoyé Spécial dans l’émission du 17 janvier 2019. Quelques minutes avant le vote, le chef de rang du groupe LREM (parti du président Macron) a demandé une interruption de séance pour s’entendre entre eux afin que la loi ne soit pas votée : cet extrait se voit à 1:24:30″ du reportage Envoyé Spécial ! La promesse présidentielle n’est donc allée jusqu’au bout et les députés se sont entendus entre eux au détriment de leurs propres convictions !
Collusion à l'assemblée nationale entre politicien et lobby
Lorsque le politicien n’est pas acheté par un lobby, il est à la botte de son employeur (le parti) qui est lui même influencé par un lobby, et en aucun cas des citoyens. Une nouvelle défiance envers la démocratie et la vie en harmonie sur cette belle planète. L’électeur aura appris à ses dépends de ne jamais voter pour un politicien encarté !
La seconde question est aussi : où était tous les autres députés qui devaient faire porter la voix des citoyens contre ce groupe de députés organisés pour contrer la proposition à une heure où personne ne serait là ? Même si il était tard, il est de leur devoir ne refuser cette mise en scène de l’horaire et de manipulation des décisions par une minorité.

 

Tags: , , , ,

No comments yet. You should be kind and add one!

Leave a Reply

Your email address will not be published.This is a required field!

<small>You may use these <abbr title="HyperText Markup Language">HTML</abbr> tags and attributes:<br> <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>