Une énergie qui supprime 30 à 50% du CO2 émis : l’uranium appauvri

décembre 9th, 2019 Posted by Le climat 0 comments on “Une énergie qui supprime 30 à 50% du CO2 émis : l’uranium appauvri”

L’énergie nucléaire est impopulaire et parfois dangereuse. C’est un fait que personne ne peut nier mais les émissions mondiales de CO2 sont incontrôlées et elles nécessitent une solution rapide. La solution “pansement” est l’uranium appauvri qui permettrait de nous sauver. Même le problème de la production d’énergie électrique mondiale serait résolue si tous les pays mettaient en place cette solution : 0 charbon, 0 gaz, 0 pétrole et 0 bois. Le monde pourrait alors…

se concentrer pleinement sur les autres problèmes liés à l’énergie fossile (les véhicules thermiques et électriques) et s’adapter aux nouveaux modes de transports comme le vélo et les transports en commun.

Vous trouverez peut-être étonnant qu’une ONG environnementale soutienne un projet nucléaire ? Vous découvrirez dans cet article pourquoi l’uranium appauvri (et non enrichi) est l’avenir des 100 prochaines années. Cette solution a été développée par des personnes aussi brillantes que Thomas Edison ou que Nikola Tesla.

Bill Gates aide au développement des énergies durables

Il existe aujourd’hui de multiples sources d’énergies vertes ou renouvelables. Les éoliennes et les panneaux solaires en sont les principaux. Mais ils ont de nombreux défauts, le premier est sa source naturelle d’énergie. En cas d’absence de vent ou de soleil, aucune énergie ne peut être produite. C’est très problématique si une ville compte seulement sur cette source d’énergie, l’énergie pourrait être coupée pendant plusieurs jours ! Il est donc indispensable de conserver une majorité d’infrastructures à énergie constante. Le second problème est l’impact environnemental, les éoliennes défigurent les paysages et les panneaux doivent occuper de grandes surfaces pour être productifs ; il faut mille fois plus de surface que ne prend une centrale nucléaire pour une puissance équivalente. Ce qui va au détriment de la biodiversité des sols et des forêts. Et enfin, tous les éléments nécessaires à leur fabrication nécessitent l’extraction de minerais rares ce qui créée une pollution de CO2 dès la fabrication de ces technologies. Pour le stockage de l’énergie, des batteries seraient fabriquées par millions… dont une Terre ne suffirait pas à fournir en métaux rares !

Le principe développé par TerraPower avec le soutient de la Fondation Melinda et Bill Gates est de développer un réacteur à onde progressive (TWR : Traveling Wave Reactor), propre et non dangereux, dont l’idée initiale a été étudiée en 1958. Le combustible utilisé dans ce réacteur innovant est l’uranium appauvri. L’uranium appauvri est le déchet de l’industrie nucléaire qui utilise de l’uranium enrichi pour faire tourner ses turbines. La ressource est tellement énorme que les stocks aux Etas-Unis représentent 200 ans de consommation électrique avec ce nouveau type de réacteur. La France est aussi une grande consommatrice et son stock est gigantesque (environ 315’000 tonnes).

La conception des centrales est ancienne : Celle de Tchernobyl a été conçue dans les années 1940 et celles du parc américain sont pour la plupart des années 60. Le système développé est donc novateur car les chercheurs les plus brillants ont été réunis autour de ce projet. La garantie d’une étude indépendante et avec un œil neuf a permis de surpasser la conception et de faire une nouvelle source d’énergie prometteuse. Contrairement aux autres réacteurs, ce nouveau type est non pressurisé et il a l’avantage de n’avoir aucun risque de surchauffe car le cœur du réacteur est refroidi dans du sodium liquide et par l’air ambiant. Son rendement est meilleur que les centrales actuelles et le retraitement des déchets est moins complexe et polluante.

Bill Gates explique très bien le fonctionnement du système sur le documentaire : Dans le cerveau de Bill Gates, épisode 3, Netflix.

Une centrale test devait être construite en Chine dès 2020 pour valider le concept en réel et lancer à l’échelle mondiale le nouveau réacteur. Mais la politique hasardeuse douanière “coup de poker” du président Donald Trump a mis fin au projet. Ce projet est donc fortement ralenti alors que l’urgence climatique ne peut attendre…

En France, le nouveau réacteur de l’EPR de Flamanville est toujours en construction depuis 2007, alors qu’il devait être livré opérationnel en 2012. De nombreuses malfaçons, du radier (dalle béton) aux soudures de la tuyauterie, en passant par la falsification de documents qualité ont étayé la construction. Un coût qui sera passé de 3,4 à 12,4 milliards d’Euros. A ce prix, le remplacement d’une centrale thermique à flamme (sur 4) en France par un TWR aurait été largement finançable… l’environnement et le climat ne font pas le poids face à la Monnaie.

La surconsommation électrique

Cette solution est une aubaine pour les 100 prochaines années, car elle a l’avantage d’utiliser de l’énergie existante et de limiter la pollution par l’extraction de terres rares. Car les éoliennes et les panneaux solaires en utilisent beaucoup pour leur construction. Ces installations disséminées dans le paysage sont aussi de futurs déchets, ils seront un jour abandonnés sur place dès qu’une énergie de remplacement et au rendement régulier sera mise en place. Les énergies vertes d’aujourd’hui remplacent rarement les énergies fossiles mais elle font que compléter l’offre, car la demande en énergie est en constante augmentation.

Le monde a besoin d’électricité, la planète supporte une population toujours plus importante qui soutient la demande électrique et aussi les autres secteurs… c’est ce qu’on appelle le principe de la croissance. Les pays pauvres souhaitent faire partie de l’évolution et du confort. Leur demande en énergie est croissante. L’économie d’énergie la meilleure solution d’avenir quitte à perdre un peu en confort.

 

La solution de l’électricité propre, sûre et abordable existe aujourd’hui. La révolution énergétique serait de basculer avant 2030 sur ces solutions de manière radicale afin de fermer toutes les centrales électriques polluantes. L’Homme et la Femme politique ont le pouvoir de décider, tout est histoire de bonne décision.

 

No comments yet. You should be kind and add one!

Leave a Reply

Your email address will not be published.This is a required field!

<small>You may use these <abbr title="HyperText Markup Language">HTML</abbr> tags and attributes:<br> <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>